Un minitrip en Baie de Somme

Un minitrip en Baie de Somme
5 (100%) 3 votes

A deux heures de Paris, la Baie de Somme concentre 37 900 hectares d’espaces naturels protégés. Sa richesse culturelle comme sa faune et sa flore abondantes lui ont valu d’être labellisée Grand Site de France en 2011. Engagée dans une démarche de préservation écologique et de tourisme éco-responsable, elle offre un véritable bol d’air et des paysages à couper le souffle. Entre balades en char à voile ou en vélo, observation des oiseaux ou des phoques et activités sportives, vous ne vous ennuierez pas ! Voici notre conseil d’itinéraire pour un minitrip de 3 jours en Baie de Somme…

plage-baie-de-somme

1er jour : Baie d’Authie, Fort-Mahon, le Parc du Marquenterre et Le Crotoy

Le premier jour, commencez votre circuit dans la Baie d’Authie, qui abrite sur ses longues plages une faune et une flore riche que de nombreux sentiers balisés vous feront découvrir. Rendez-vous ensuite à Fort-Mahon-Plage, un peu plus au sud. Située au sud de la Picardie et étalée sur 20 km de littoral, la station balnéaire vaut le détour pour ses magnifiques dunes et ses immenses plages idéales pour des balades en char à voile. Attention à vérifier les horaires des marées !
Continuez votre périple vers le sud en direction du Parc ornithologique du Marquenterre, réserve naturelle de 200 hectares et haut lieu de l’ornithologie en Europe. Le parc abrite plus de 360 espèces d’oiseaux (spatules blanches, aigrettes, sternes, oies rieuses, cigognes, canards…), qui viennent y trouver refuge lors de leurs migrations, entre terre et mer, entre dunes et marais. Si vous êtes discret, vous pourrez en observer un bon nombre à quelques mètres seulement ! 3 parcours sont possibles, à voir en fonction du temps que vous souhaitez y consacrer : ils durent entre 1 et 3 heures. Les ornithologues présents dans le parc ne manqueront pas d’étayer votre promenade d’anecdotes et d’infos sur les animaux que vous observez.

mer-baie-de-somme

Descendez ensuite vers Le Crotoy, station balnéaire à une dizaine de kilomètres seulement du parc du Marquenterre. Si vous n’avez pas encore mangé, vous pourrez vous régaler de moules-frites dans l’un des nombreux restaurants animés du village. Seule ville du littoral de la Manche exposée plein sud, Le Crotoy est très agréable en été, pour manger en terrasse ou se balader sur sa longue plage de sable fin. Au Crotoy, vous pourrez notamment visiter la maison de Jules Verne, où il vécut de 1865 à 1870 et écrivit son chef-d’œuvre Vingt Mille Lieues Sous Les Mers. Ne manquez pas non plus un tour à la Pointe du Hourdel à l’extrémité sud-ouest du Crotoy, où les galets remplacent le sable et les flots agités la tranquillité des marées de la Baie.

Vous pouvez dormir au Crotoy : selon votre budget, vous aurez le choix entre hôtels étoilés, logis hôtels et auberge. Avec un point commun : l’accueil y est chaleureux et la nourriture délicieuse !

2ème jour : Saint-Valery-Sur-Somme et Le Tréport

Le matin, dirigez-vous vers Saint-Valery-Sur-Somme, autre station balnéaire située juste en face de Le Crotoy. Son orientation nord-est la rend idéale à découvrir le matin, lorsque les premiers rayons du soleil viennent faire scintiller ses plages. A voir absolument : le charmant petit port de plaisance qui se prolonge en une longue promenade aménagée le long de la digue et bordée de maisonnettes en briques typiques de la région. Prenez votre temps pour flâner et admirer les paysages rendus changeants par la marée. La promenade se termine au pied de la ville haute : c’est là que la visite culturelle débute.

Entre ruelles pavées et maisons à colombages, remparts et pierres en calcaire, l’ancienne cité médiévale qui constitue de coeur de la ville est pittoresque et charmant. Empruntez la porte de Nevers, datant du 16ème siècle, admirez l’église Saint-Martin dont la construction en pierres beiges et noires forme un ravissant damier. Un escalier vous mènera tout en haut de la vieille ville où vous bénéficierez d’une magnifique vue sur la Baie de Somme et sur Saint-Valery-Sur-Somme, son port et ses toits en ardoise. Les amateurs d’arts ne manqueront pas de reconnaître la vue peinte par Edgar degas en 1897, dans son tableau intitulé Vue de Saint-Valery-sur-Somme, aujourd’hui conservé au Museum of Modern Art, à New York.

rues-baie-de-somme

Le midi, vous n’aurez pas un choix énorme de restaurants, mais les quelques établissements proposent une cuisine délicieuse. La crêperie de Saint-Valery-Sur-Somme ne désemplit pas à l’heure du déjeuner, c’est bon signe. Vous pourrez y déguster des crêpes à l’argousier et des galettes au saumon fumé et à la salicorne, sorte d’algue comestible de plus en plus prisée des touristes comme des locaux.

L’après-midi, deux options s’offrent à vous. La première : explorer les merveilles de la baie et notamment les champs de salicornes, asters et coques, avec un guide qui se fera le plaisir de vous initier à tous les secrets des étendues de sables et de cours d’eau. Une expédition qui prend tout son sens à marée basse (vous aurez d’ailleurs la concurrence des oiseaux en quête de quatre heures !). Vous apercevrez peut-être des phoques se prélassant sur des bancs de sable. La deuxième option est d’embarquer pour une sortie en mer afin de profiter de l’air marin. Une option très agréable en été.

Après une journée à Saint-Valery-Sur-Somme, dirigez-vous vers le sud, direction Le Tréport (à une demi-heure de route en voiture). C’est là que vous dormirez et passerez votre dernière journée.

3ème jour : Le Tréport

Le Tréport est situé à l’extrémité nord de la côte d’Albâtre. Entre ses plages de galets et ses falaises de craies, la petite commune offre des paysages magnifiques qui tranchent avec les longues étendues de sables du début de votre séjour. Station balnéaire très animée, surtout en été, vous y trouverez de nombreux restaurants pour profiter encore des fruits de mer et de la gastronomie locale, mais aussi des casinos et autres distractions pour vous détendre encore avant de retrouver la grisaille parisienne…

L’après-midi, n’oubliez pas de caser la visite du magnifique château d’Eu (“ville-soeur” du Tréport), construit au 16ème siècle et ayant servi de résidence d’été au roi Louis-Philippe au 19ème siècle. Le château accueille aujourd’hui le musée Louis-Philippe, labellisé Musée de France, qui retrace son histoire au fil des époques qu’il a connues.

Et si vous avez le temps avant de repartir, pourquoi ne pas faire un tour dans la deuxième “ville-soeur” du Tréport, Mers-Les-Bains, avec ses villas anciennes, témoins de la mode des bains de mers de la seconde moitié du 19ème siècle, qui lui ont valu d’être classée “Site Patrimoine Remarquable”. Histoire de prolonger encore au maximum ces vacances hors du temps…

maison-jules-verne